Voici un très bon documentaire de Cécile Denjean diffusé sur Arte : “Le ventre, notre deuxième cerveau”.

Affiche du documentation "Le ventre, notre deuxième cerveau"
Affiche du documentation "Le ventre, notre deuxième cerveau"

Notre ventre possède pas moins de 200 millions de neurones dans ce que l’on appelle le système nerveux entérique. Neurologiquement parlant, ce système nerveux s’est développé en premier au cours de l’évolution. On peut donc dire que notre ventre est un peu comme notre deuxième cerveau, surtout qu’il produit 95% de notre sérotonine, neurotransmetteur utilisé par notre encéphale (il est notamment le neurotransmetteur du “bien-être”).

Notre ventre est bien plus qu’une machine à digérer et assimiler les aliments que l’on ingurgite : il abrite aussi tout un véritable “écosystème” avec une flore bactérienne (ou microbiote) qui nous est propre. D’ailleurs il existe 3 types différents de microbiote que l’on appelle enterotype. Il y a plus de bactéries dans notre ventre que de cellules dans tout notre corps et nous abritons une plus grande quantité d’information génétique bactérienne que de gène humain (voir le projet de 2010 sur le séquençage du génome du microbiote Meta Hit). Outre le fait que 70% de nos cellules immunitaires se situent dans nos intestins, les bactéries modulent notre humeur et pourraient aussi moduler notre comportement.