Les céréales du petit-déjeuner ont remplacé le traditionnel pain-confiture du matin. Pourtant, elles sont souvent trop grasses (graisses saturées, hydrogénées, trans) et trop sucrées, malgré ce que voudraient nous faire croire les industriels.

Donnez à vos enfants des céréales fourrées au chocolat n’est pas la meilleure idée qu’il soit, surtout que les portions de 30 grammes indiquées sur l’arrière des paquets ne sont jamais respectées. Certains produits ont même plus de 40 % de sucre ! Dans le même esprit, le Nutella est composé de ~72% d’huile de palme et de sucre 1 2. Accompagnez tous ces sucres et graisses de mauvaise qualité avec du lait (pour faire semblant que le tout est bon pour la santé) : voilà une des causes de “l’épidémie” d’obésité…

Si vous avez raté le documentaire “Céréales, pas de bol pour le petit-déj !” de France 5, vous pouvez regarder sa rediffusion :

  • le dimanche 1 mars à 16h00
  • le jeudi 12 mars à 16h35
Affiche du documentation "Céréales, pas de bol pour le petit-déj !"
Affiche du documentation "Céréales, pas de bol pour le petit-déj !"

Résumé :

En 30 ans, les céréales sont devenues le produit star des petits déjeuners français. Mais derrière une image soigneusement entretenue de produit équilibré et bénéfique pour la santé, se cachent souvent des recettes aux taux de sucre et de matière grasse élevés, qui contribuent fortement à l’obésité. Ce documentaire propose une enquête approfondie sur un business dans lequel les géants Nestlé et Kellogg’s s’affrontent à coups de millions d’euros de publicité et de lobbying jusqu’au sommet de l’Etat.