La lombalgie est une douleur dans le bas du dos, au niveau du rachis lombaire. Dans le langage courant les termes de “tour de reins” ou “mal de reins” sont souvent utilisés. Près de 4 personnes sur 5 souffrent un jour de lombalgie et les douleurs lombaires sont la première cause de handicap au travail avant 45 ans.

Dans 90% des cas, la lombalgie est fonctionnelle : tous les examens complémentaires sont normaux (radio, scanner, IRM, prise de sang…). On parle alors de “lombalgie commune”.

Causes

Selon l’INRS 1, il faudrait parler de lombalgies au pluriel car :

[…] les lombalgies c’est : raideur au réveil, lourdeur, douleurs diffuses, douleurs franches et précises, lumbago, impression d’instabilité… Ces formes multiples ne sont toutefois pas représentatives de la gravité de la lésion à l’origine de la douleur.

Il faut faire la différence entre 3 types de lombalgie :

  • Les lombalgies avec compression radiculaire (5 à 15%). Sur le nerf crural on parlera de cruralgie et sur le nerf sciatique on parlera de sciatalgie,
  • Les lombalgies symptomatiques avec pathologies sous-jacentes (1 à 5%) dont le suivi et le traitement seront particuliers.
Lombalgies symptomatiques

Lombalgies symptomatiques 2

  • Les lombalgies communes sans pathologie à l’origine de la douleur : c’est cette lombalgie que l’on va détailler dans cet article.

Concernant les examens d’imagerie (radio, IRM…), il n’y a pas forcément d’association entre une anomalie dans les imageries et la survenue de lombalgie : les anomalies d’imagerie sont aussi répandues chez les patients asymptomatiques que chez ceux présentant des douleurs lombaires. D’ailleurs, entre 40% et 50% des personnes qui n’ont pas de douleur dans le bas du dos présentent des dégénérescences et arthrose sur leur radio 3.

Les causes de survenue d’une lombalgie commune peuvent être très variées (liste non exhaustive) :

  • Faux mouvement, mauvaise position ou mauvaise ergonomie pouvant provoquer contractures musculaires et blocage articulaire,
  • Effort inhabituel, sur-sollicitation du corps et surmenage physique,
  • Psychosocial : somatisation, stress, angoisse…
  • Viscérale : constipation, adhérence cicatricielle, menstruation…
  • Faiblesse des muscles du dos et des abdominaux par manque d’exercices physiques,
  • Vibrations : machines agricoles, tondeuses…
Lombalgies symptomatiques

Principaux facteurs de risques de lombalgie aiguë ou chronique 1

Durée

En général, la lombalgie se résout en 2 semaines mais les récidives sont fréquentes (73% des personnes auront une récidive de lombalgie dans les 12 mois) 3. Le paracétamol est inefficace comme traitement et il ne réduit pas la durée du mal de dos (voir l’article sur la lombalgie et le paracétamol). Le risque majeur de la lombalgie est donc son passage à la chronicité avec son lot d’arrêts maladie et d’incapacité physique.

On parle de lombalgie :

  • aiguës : quand elle dure moins de 6 semaines
  • subaiguë : quand elle dure entre 6 semaines et 3 mois
  • chronique : quand elle dure plus de 3 mois

Traitement ostéopathique

Les douleurs lombaires sont les premiers motifs de consultation ostéopathique 4. Une méta-analyse de 2005 4 montre que l’ostéopathie réduit considérablement les lombalgies à court et moyen terme et conclut que ses effets persistent pendant au moins 3 mois. Une autre étude conclut que ses effets peuvent perdurer pendant 1 an 5. Elle est efficace dans les douleurs lombaires aiguës 6 et chroniques 7 8 et permet une diminution de l’utilisation des médicaments (antalgique, anti-inflammatoire, décontractant musculaire…) 8 9 10.

Prévention

  • Une bonne tonicité des muscles (dos et sangle abdominale) est essentielle pour préserver votre dos. Une séance hebdomadaire de sport 11 12 13 (avec échauffements et étirements) est recommandée : piscine, pilates, marche à pied ou marche nordique, yoga, vélo… Il ne faut pas tomber dans ce que l’on appelle le cercle vicieux de la douleur :

Cercle vicieux de la douleur

  • Bien entendu, il faudra revoir l’ergonomie : que ce soit l’agencement du poste de travail au bureau ou les mouvements lors de la manutention, du jardinage ou des gestes quotidiens… Il faut toujours avoir les épaules à l’aplomb du bassin et des hanches (et donc éviter de se courber / se pencher en avant) et toujours utiliser ses jambes en les fléchissant pour ramasser quelque chose au sol.

  • Bien que les semelles orthopédiques n’aient pas montré d’efficacité 14 dans le traitement et la prévention des douleurs lombaires. Cependant, un certain nombre de mes patients se sont vu améliorés par des semelles orthopédiques après un bilan de posturologie. Je pense que cette piste est à explorer pour les lombalgies chroniques et que les résultats peuvent être concluants quand l’indication est bien portée.

  • La ceinture lombaire soulage la douleur lombaire en période de crise, mais protège aussi les disques lors du soulèvement de charge si elle est utilisée avec les bons gestes 15.

  • Un IMC élevé est largement corrélé au risque de lombalgie. Un régime en cas de surpoids protégera donc votre dos des douleurs 16.

  • Le tabagisme est relié à un risque accru de lombalgie : arrêtez le tabac et vous aurez un facteur de risque en moins pour les douleurs lombaires (en plus du cancer…) 17 18 19.

  • Le lien entre troubles du sommeil et douleur lombaire est évident, mais on ne sait pas si les troubles du sommeil sont une cause ou une conséquence des douleurs lombaires 20… Selon une méta-analyse, la qualité de la literie a un impact direct sur les douleurs lombaires (et du dos en général) et il est montré que les matelas durs ou fermes réduisent le diagnostic de lombalgie. Les matelas en mousse, quant à eux, devraient être évités 21.

Vidéo “Mal au dos : C la Santé” 22 :

La lombalgie commune est fréquente mais très invalidante. De nombreux facteurs influencent sa survenue : ce sont autant d’axes permettant de réduire les douleurs voir de les faire disparaître.

Sources

  1. INRS. Les lombalgies. 2010  2

  2. Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé, Service des recommandations et références professionnelles. Diagnostic, prise en charge et suivi des malades atteints de lombalgie chroniques Décembre 2000 

  3. Koes B W, van Tulder M W, Thomas S. Diagnosis and treatment of low back pain. British Medical Journal (2006) 332:1430  2

  4. John C Licciardone, Angela K Brimhall and Linda N King. Osteopathic manipulative treatment for low back pain: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. BMC Musculoskeletal Disorders (2005) Vol 6, N°43  2

  5. Clinical Guideline Subcommittee on Low Back Pain, Special Communication. American Osteopathic Association guidelines for osteopathic manipulative treatment (OMT) for patients with low back pain. The Journal of the American Osteopathic Association (2011) Vol 110, N°11 - p 653-666 

  6. Cruser dA, Maurer D, Hensel K, Brown SK, White K, Stoll ST. A randomized, controlled trial of osteopathic manipulative treatment for acute low back pain in active duty military personnel. Journal of Manual and Manipulative Therapy (2012) Vol 20, N°1 - p 5-15 

  7. Licciardone JC, Kearns CM, Minotti DE. Outcomes of osteopathic manual treatment for chronic low back pain according to baseline pain severity: results from the OSTEOPATHIC Trial. Manual Therapy (2013) Vol 18, N°6 - p533-540 

  8. Licciardone JC. The Osteopathic Trial Demonstrates Significant Improvement in Patients With Chronic Low Back Pain as Manifested by Decreased Prescription Rescue Medication Use. The Journal of the American Osteopathic Association (2014) Vol 114, N°7 - p 528-529  2

  9. Andersson GB, Lucente T, Davis AM, Kappler RE, Lipton JA, Leurgans S. A comparison of osteopathic spinal manipulation with standard care for patients with low back pain. The New England Journal of Medicine (1999) Vol4, N°19 - p 1426-1431 

  10. Prinsen JK, Hensel KL, Snow RJ. OMT associated with reduced analgesic prescribing and fewer missed work days in patients with low back pain: an observational study. The Journal of the American Osteopathic Association (2014) Vol 114, N°2 - p 90-98 

  11. Yves Henchoz. Lombalgies non spécifiques : faut-il recommander l’exercice et les activités sportives ? Revue Médicale Suisse (2011) N°7 - p 612-616 

  12. Ribaud A1, Tavares I, Viollet E, Julia M, Hérisson C, Dupeyron A. Which physical activities and sports can be recommended to chronic low back pain patients after rehabilitation? Annal of Physical and Rehabilitation Medecine (2013) Vol 56, N°7 - p 576-594. 

  13. Wells C, Kolt GS, Marshall P, Hill B, Bialocerkowski A. The effectiveness of pilates exercise in people with chronic low back pain: a systematic review. PLOS One (2014) Vol 9, N°7 

  14. Chuter V, Spink M, Searle A, Ho A. The effectiveness of shoe insoles for the prevention and treatment of low back pain: a systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. BMC Musculoskeletal Disorders (2014) Vol 15, N°140 

  15. Dossier médico-technique INRS. Lombalgie et ceinture lombaire : revue de la littérature. Documents pour le médecin du travail (2000) N° 84 

  16. Chowdhury D, Sarkar S, Rashid MH, Rahaman A, Sarkar SK, Roy R. Influence of body mass index on low back pain. Mymensingh Medical Journal (2014) Vol 23, N°1 - p 125-129 

  17. Goldberg MS, Scott SC, Mayo NE. A Review of the Association Between Cigarette Smoking and the Development of Nonspecific Back Pain and Related Outcomes. Spine (2000) Vol 25, N°8 - p 995-1014 

  18. Fahad Alkherayf, Eugene K Wai, Eve C Tsai, and Charles Agbi. Daily smoking and lower back pain in adult Canadians: the Canadian Community Health Survey. Journal of Pain Research (2010) N°3 - p 155-160 

  19. Shiri R1, Karppinen J, Leino-Arjas P, Solovieva S, Viikari-Juntura E. The association between smoking and low back pain: a meta-analysis. The American Journal of Medicine (2010) Vol 123, N°1 - p 87 

  20. M. Marty, S. Rozenberg, B. Duplan, P. Thomas, B. Duquesnoy, F. Allaert, et la Section Rachis de la Société Française de Rhumatologie. Qualité du sommeil et lombalgie chronique. Douleurs : Evaluation - Diagnostic - Traitement (2004) Vol 5 suppl 1 - p 29 

  21. Jacobson BH, Boolani A, Smith DB. Changes in back pain, sleep quality, and perceived stress after introduction of new bedding systems. Journal of Chiropractic Medicine (2009) Vol 8, N°1 - p 1-8 

  22. Emission C la santé - Sujet : mal au dos. Émission coproduite par l’AP-HM et LCM présentée par Camille Bosshardt. Invités : Dr Pierre-Olivier PINELLI (chirurgien orthopédiste) et Pr Jean NAUDIN (psychiatre)